Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Snjór
Ragnar Jónasson
traduit par Philippe Reilly à partir de la version anglaise
Point 2017

Le titre, on le comprend assez vite à la lecture, veut dire Neige. Et de neige, il ne manque pas dans ce roman. Il y entombe  même tellement que le pauvre héros en arrive à souffrir de claustrophobie, de manière de plus en plus marquée au fur et à mesure de l’avancée dans le roman qui correspond à la progression  de l’hiver.
Le héros, Ari Thór (un équivalent de Jean-Pierre ?) est un jeune flic à son premier poste. Il a été recruté par la police de Siglufjördur à l’extrême nord de l’Islande. Une petite ville, plutôt une communauté où chacun entretient avec les autres des relations de parenté et de passé intimement lié. Pas simple pour la peine de s’intégrer surtout quand on a laissé des questions intimes en suspens derrière soi.
La mort d’un écrivain célèbre dans des conditions étranges, le corps à peine vivant d’une femme retrouvée nue dans la neige, vont profondément marquer cette bourgade et mettre les esprits en émois. Ari Thór, marqué par sa récente formation à l’école de police va tenter de plaquer la théorie sur une réalité qui l’étouffe.
La claustrophobie du personnage central va de pair avec sa difficulté à s’intégrer. C’est un élément central du roman, à la structure classique de roman d’énigme.
Solidité des personnages, exotisme nordique, belle description d’une petite communauté, Snjór tient

le rythme ; le suspense est bien construit et le tout fonctionne à merveille.
A lire pour tous les amateurs d’Indridasson qui veulent découvrir un peu plus d’Islande, un peu moins sombre toutefois qu’avec l’auteur devenu référence.
La suite existe et s’appelle Mörk. C'est-à-dire bois ou forêt. Un autre programme donc, à découvrir dans la même collection ou en numérique. Moins convaincant, un peu délayé, qui reprend le même héros, l’été suivant. Il faudra attendre que Ragnar Jónasson travaille un peu. A surveiller donc, une autre sortie, pour confirmer un talent que Mörk n’a pas fait briller.



 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :